Chercher   Accueil       Contacts    Avertissement    Plan  
La dépendance au quotidien


La dépendance est installée quand je ne peux plus manœuvrer à ma guise parce que manœuvré par l’alcool.
Je suis dans l’impossibilité de ne pas boire.

Cette dépendance se traduit par une persécution au quotidien.

Tremblements, nausées, vomissements, tachycardie empêchant tout acte sauf absorber une dose d’alcool plus ou moins importante (de plus en plus importante…) pour faire disparaître cet état qui ne manquera pas de réapparaître quelque temps plus tard.

Mais comment faire lorsque l’on est dans le bus, au bureau, dans un magasin…,
trouver vite un bistrot et essayer de cacher ses tremblements en portant le verre à la bouche,
se cacher dans les toilettes pour boire la bouteille que l’on a sur soi….

Buveur fétard, je ne suis pas gênant ; au contraire je suis le boute en train d’une soirée, on me demande de venir.
Quand je deviens agressif, triste, ailleurs, alors l’entourage s’inquiète « tu as vu ce qu’il boit, il a changé » mais pour l’instant on est dans le non-dit.
Je suis perçu comme menacé par un assaillant nommé alcool mais on me couvre, on m’excuse, «vous comprenez… avec tous ses soucis ».

Puis vient l’indifférence et la gêne, les conseils qu’on ne suit pas parce qu’on peut pas, l’incompréhension.
Les conseils affluent « ralentis ta consommation, ne bois pas avant telle heure… », mais comment répondre que j’ai besoin de cet alcool, qu’il m’apaise, me soulage, et puis si je le dis on va me prendre pour un alcoolique ce que je ne suis pas, bien sûr.

Alors je me replie sur moi-même, je me marginalise tout seul continuant le processus initié par les autres (j’ai oublié de vous dire que bizarrement, je ne vois plus grand monde)..
Je m’enferme seul(e) avec ma confidente pour un jour qui deviennent une puis deux puis trois…
Quelle est longue la nuit à devenir jour.

Si je me shootait, ce serait peut-être différent, j’aurais choisi ma drogue, illicite, réprimée par la loi ;
pas de chance j’ai choisi l’alcool ou plutôt finalement l’alcool m’a choisi maintenant, drogue licite encensée, choyée, encouragée dans notre société.
Au fil du temps