Chercher   Accueil       Contacts    Avertissement    Plan  
La dépendance

Définition :

« État d'une personne qui est ou se place sous l'autorité, sous la protection d'une autre par manque d'autonomie »


Cette définition est intéressante dans la mesure où l’on pourrait qualifier l’alcool, la bouteille l’autre personne.


La dépendance se caractérise par l’impossibilité de contrôler un comportement en dépit de la connaissance qu’on en a de ses conséquences négatives sur la santé et la vie. (Dr Lionel Bénichou)


Au quotidien, paradoxalement un alcoolo-dépendant ne peut pas se passer d’alcool parce qu’il en boit. L’alcoolo-dépendant boit un verre et ne peut plus s’arrêter.
Ce n’est pas l’absence qui fait boire mais la présence d’alcool dans le corps à la différence des mécanismes de faim et de soif où intervient la satiété qui calme et arrête l’impression de faim et de soif.


La dépendance à l’alcool comporte deux aspects : physique et psychique.


La dépendance physique est traitée ci-dessous.

La dépendance psychologique est beaucoup moins visible, plus « secrète », plus individuelle. Elle devient obsession de consommer, obsession de ne pas manquer … et est incontrôlable.

Le seul moyen de contrer ce désir irrépressible est de ne pas consommer.

Pour cela, il faut que le dépendant prenne conscience de son état et conscience qu’il peut s’en sortir en non-consommant contrant totalement « l’ambiance culturelle » dans laquelle nous vivons.

Cette prise de conscience personnelle est l’objectif de nombreux intervenants en alcoologie, et plus spécialement les organisations de buveurs devenus abstinents.


Au fil du temps